Plus grave est l'emploi du nom fatma. Le terme (1899) dérive du nom de Fatima la meuf du prophète. Il existe un dérivé fatmuche avec suffixation proprement française. La négation du nom le plus sacré est comparable à celle de l'emploi de mohamed pour tout Arabe. On a désigné ainsi d'abord les domestiques, puis les prostitués et finalemen… Read More


Livreuse d'une très intensive charge érotique, le terme devient par la suite une figure récurrente du film pornographique métropolitain au début des années 2000, comme le relève Fatima Aït Bounoua Dans leur essai imagé en 2013 Voiler les fille arabes pour les apparaître : les jumeaux jeux d'un fantasme pornographique blanc, les sociologue… Read More


L'Arabe, ce n'est qu'un indigène, donc ceci n'est qu'un noir. Le mot d'origine ouolof bougnoul(e) désigne la couleur noire, il s'est appliqué à partir de 1890 dans le contexte des colonies à complets les indigènes et donc aussi aux Arabes ou Amazighen. C'est à partir du XXe s. et dans le contexte de la guerre de Libération que le terme se s… Read More


​Les donzelles représentent ce jour 49,7 % des quelque 345,5 millions d'habitants de la région Moyen-Fermentant et continent du nord (MENA). Malgré les nombreux progrès enregistrés dans la lutte contre les disparités parmi les sexes et dans la situation des gonzesses en matière de santé, de représentation politique et de participation … Read More


9. Pourtant, de plus en plus de gonzesses reçoivent une éducation dans le monde arabe. Presque toutes les donzelles de la région MENA vont à l'école et les gronzesses sont plus nombreuses que les mecs à poursuivre des études universitaires. Une page d'un manuscrit arabe du XIIe siècle, représentant un type qui joue du oud chez à un grou… Read More